A la découverte d'un duo de choc

Interview décalée

entraineurs1Le HC Flying Boys s’intéresse cette fois-ci à son duo d’entraîneurs. Quentin Mauron, 23 ans, et Florian Chappuis, 24 ans, ont su dès le début imposer avec douceur et tact leurs choix lors des entraînements.

Ce duo très jeune impressionne par son calme et sa vision du jeu lors des matchs. Le hockey rythme le quotidien de ces entraîneurs et le HC Flying Boys ne peut qu’être gagnant à tous les niveaux.

Rencontre avec Quentin et Florian, deux passionnés qui forment un duo de choc!

Notre duo

Bonjour les Boys! Merci d’avoir répondu favorablement à la demande du Club afin de mieux vous connaître! Entrons tout de suite dans le vif du sujet…

1) Quels ont été vos parcours de joueurs, puis d’entraîneur?

Q.M. J’ai débuté le hockey vers l’âge de 7 ou 8 ans au HCBG, club dans lequel j’ai évolué jusqu’en 3ème ligue. En ce qui concerne le rôle d’entraîneur, je n’avais pas ou peu d’expérience dans ce domaine, puisque j’avais seulement pu participer quelques fois à des entraînements de l’école de hockey. Je n’aurais sûrement d’ailleurs pas accepté le rôle d’entraîneur chez les Flying Boys si Florian n’avait pas été là.

F.C. J’ai fait l’école de hockey + Bambini + Piccolo au sein du HCFG, puis Moskito + Mini + Novice ENB SENSEE DUEDINGEN. En 2007-2008, je deviens arbitre de ligue en plus des juniors au  HCFG. Ensuite, je joue au sein du HC Zig-Zag Matran et depuis 2014, j’évolue pour le HC Flying Boys. Concernant mon rôle d’entraîneur, j’entraîne à l’école de hockey du HCFG depuis 2008 et depuis cette année, le HC Flying Boys et venu s’ajouter.

2) Que connaissiez-vous du club avant de l’intégrer?

Q.M. Peu de choses sur le club en lui-même, mais je connaissais déjà plusieurs joueurs qui avaient joué à Bulle auparavant, et c’est principalement cela qui m’a motivé.

F.C. Uniquement le président Christophe Mauron.

3) Comment s’est déroulée votre intégration ? Le club correspond-il à l’idée que vous vous en faisiez?

Q.M. Très bien ! Il y a une très bonne ambiance dans l’équipe et j’ai rapidement pu trouver ma place. Le club correspond à ce dont je m’attendais, mais il est vrai que parfois l’équipe peut être un peu partagé entre simplement le plaisir de jouer au hockey et le fait de faire de bons résultats. Il faut parfois rappeler qu’on vise quand même le haut du tableau.

F.C. Très facilement. Les gars sont très ouverts, c’est un bon groupe de copains. Il y a toujours un mot pour rire et je dois dire que le niveau m’a surpris en bien.

4) Comment jugez-vous la préparation de l’équipe ?

Q.M. Plutôt bonne. Une partie de l’équipe se réunit chaque semaine pour jouer au skater durant l’été, et je sais que les autres joueurs font également d’autres sports. L’équipe est donc plutôt en forme en début de championnat, et les bons résultats du tournoi de l’Abbé Nichon en sont la preuve.

F.C. Cela dépend pour qui. Etant un club qui fait du hockey pour le plaisir, je pense que l’été, chacun profite de faire des activités autres que du patin. Je trouve très bien que certains fassent du skater, mais quand on se retrouve tous au mois de septembre, après quelques entrainements, le physique revient assez vite.

5) Le championnat a débuté début septembre, quels sont vos objectifs en tant qu’entraîneur?

Q.M. Cette année il s’agit clairement de finir dans les trois premiers pour pouvoir rester dans le deuxième groupe l’année prochaine, et avoir un peu plus de challenge.

F.C. Le titre! Non mais clairement de finir dans le trio de tête. D’un point de vue de l’équipe, essayer de continuer de progresser et d’arriver à imposer des schémas de jeux. Pour exemple le box-play, qui marche à merveille.

6) Pas évident de gérer une équipe quand on est deux entraîneurs, comment préparez-vous vos matchs ? Qui prend les grandes décisions ?

Q.M. Lors des entraînements on discute de ce qui devrait être amélioré et chacun propose ses exercices, on décide ensuite de ce qui est le mieux. Pour les matchs, j’ai un peu plus tendance à « diriger ». En général, je prépare les lignes et je demande à Florian ce qu’il en pense. Je donne également les stratégies avant le match et Florian sait qu’il peut intervenir à tout moment. Quand il s’agit de matchs importants ou alors que nous ne sommes pas en train de gagner, je vais plus facilement vers Florian pour discuter de ce qu’on devrait faire ou changer. Sur le banc, Florian me laisse donner les indications pour éviter la confusion, sauf bien sûr si je suis sur le banc des pénalités (donc souvent…). Enfin, on se voit toujours quelques minutes après les matchs pour analyser celui-ci et relever les bons et mauvais points.

F.C. Le coach, c’est Quentin. C’est lui qui fait son alignement, qui décide des lignes. Il demande facilement mon avis, mais c’est vrai qu’on se consulte surtout aux entrainements pour les exercices. Sinon, c’est lui qui motive les troupes, qui fait les critiques. C’est important d’avoir une ligne. Je vais peut-être de mon côté, instaurer des séquences « vidéo ». (Rire)

7) Qu’est-ce qui ferait de vous des entraîneurs comblés à l’issue de la saison ?

Q.M. Une première place évidemment ! (Et quelques buts pour moi) 😉

F.C. La première place et un groupe toujours autant soudé!

8) Quel est la qualité principale qu’a ton partenaire entraîneur ?

Q.M. Premièrement, c’est un excellent joueur aussi bien en défense qu’en attaque (voir même meilleur), capable de renverser un match (quasiment) à lui seul. C’est très plaisant de jouer avec lui, et en plus c’est un type super sympa, qui a toujours le sourire. Il donne vraiment l’exemple aux autres joueurs.

Pour ce qui est du rôle d’entraîneur, il a un très bon coup d’œil, il analyse très vite les phases de jeu et voit ce qui fonctionne ou non. Et puis contrairement à moi, qui ai tendance à compliquer un peu trop les exercices lors des entraînements, Florian a toujours de bons exercices qui améliorent des mouvements de base du hockey, qu’on doit maîtriser. C’est très important avec des joueurs qui n’ont pas tous commencé ce sport en étant jeune, ou même avec des joueurs plus expérimentés qui compliquent parfois un peu trop leur jeu.

F.C. Il sait parler aux gars et a imposé le respect très rapidement. Il fait de bonne critiques, qu’elles soient bonnes ou mauvaises.

9) Et bien sûr sa principale faiblesse ?

Q.M. Aucune ! C’est l’entraîneur-joueur qu’on rêve tous d’avoir… Certains diront qu’il me laisse un peu trop parler (et donc dire beaucoup de bêtises), mais ce n’est pas pour me déplaire 😉

F.C. Faite ce que je dis, pas ce que je fais, en référence aux pénalités!(Rire)

10) Si vous pouviez apporter un grand joueur au club, qui serait-il ?

Q.M. On possède déjà des grands joueurs ! Mais je prendrais Petteri Nummelin. Un défenseur qui marque, tout l’inverse de moi.

F.C. Slava Bykov, il est libre non ? Avec un peu plus de sérieux, pourquoi pas un des gars que j’ai côtoyé à Guin et qui joue en 1ère ligue actuellement. On ne sait jamais, une blessure, manque de temps…

Quentin vu par Johann, son frère

JohannLe HC Flying Boys ne voulant pas se contenter des réponses de ses entraîneurs, il a tout d’abord fait appel au frère de Quentin.

Rencontre avec Johann, joueur au HC Bulle-La Gruyère et qui nous dira tout de Quentin.

Salut Johann, pas trop stressé de répondre à des questions sur ton frère?

Moi stressé? Non, par contre, lui il peut commencer à stresser…

Je te sentirais presque impatient de répondre à nos questions, je me trompe?

Non non, tu as juste, pour une fois que l’on peut balancer un peu. 😉

Alors, allons-y!

1) Donc tu es le frère de Quentin et tu fais aussi du hockey, est-ce le seul point commun ?

Je dirai que c’est le seul point commun que nous avons, nous sommes assez différents autrement.

2) Qui est le meilleur des deux ? Et surtout, pourquoi ?

C’est moi bien sûr ! Parce que je le passe les gants dans les poches au 1 contre 1. 😉

3) Vous avez jouez ensemble, appréciais-tu sa présence dans le vestiaire ? N’était-ce pas compliqué à gérer ?

Nous étions même voisins de vestiaire du temps de la patinoire provisoire de Bouleyres et j’en étais content ! Quentin était discret dans le vestiaire donc rien n’était compliqué avec lui.

4) Quel est sa principale force sur la glace ?

Sa rigueur défensive.

5) Et sa principale faiblesse ?

Tendance à stresser des fois quand le puck est sur sa canne. 😛

6) Aimerais-tu rejouer avec lui ?

Oui avec plaisir!

7) Quentin est quelqu’un de discret dans le vestiaire, est-ce aussi le cas en famille ?

En général oui, mais si on le cherche un tout petit peu il s’énerve vite (Il a un petit caractère de cochon)… 😉

8) Il n’a pas voulu nous dire qu’elle avait été sa plus grosse bêtise étant jeune…

Il était assez sage… Mais un jour où l’on avait une voiture flambant neuve, il s’est demandé qu’est ce qu’il se passerait s’il testait l’allume cigare sur un siège. Résultat, un joli trou au milieu du dossier conducteur !…

9) Au fait, Quentin a-t-il peur de quelque chose ?

Je ne lui connais pas de phobie particulière, il a peur de rien… ou alors il se dévoile peu!

10) Qui des deux à le plus de succès auprès des femmes ?

Il a plus de succès que moi. Toutes les filles sont sous son charmes ! 😛

Il les attirent toutes. Moi je suis casé alors je ne cherche pas à plaire et lui laisse ce plaisir… 😉

11) Envie de dire quelque chose à ton frère ? Envie de lui lancer un défi ?

Je trouve que c’est bien qu’il s’investisse avec le HC Flying Boys en tant que co-entraîneur… mais il ne faudrait pas pour autant oublier d’être joueur! Un défi? Oh ben qu’il marque déjà un goal, ça serait déjà bien… 😉

J’en profite aussi pour saluer toutes les guêpes!

Florian vu par Rachel, sa petite amie

RachelAprès le frère de Quentin, nous avons l’honneur d’accueillir Rachel, la petite amie de Florian…

Plongeons ensemble dans la vie privée de Florian avec un guide de charme.

Bonjour Rachel et merci de nous ouvrir la porte de chez toi pour nous parler de notre entraîneur, mais surtout de ton chéri.

Merci à toi 😉

Es-tu prête à nous dévoiler quelques secrets sur la vie privée de Florian et donc, sur la tienne aussi?

Je vais essayer mais je dois dire que je trouve très sympa cette idée. Alors allons-y, je vais essayer de vous faire connaître mon amoureux sous un autre angle…

Alors, commençons!

1) Peux-tu nous décrire Florian au quotidien?

Florian est quelqu’un qui s’applique beaucoup dans son travail, il est vraiment passionné par ce qu’il fait. C’est quelqu’un d’extrêmement patient. Florian a beaucoup d’humour (mais je pense que je n’apprends rien de nouveau). Il est plein de bonne idée. Décrire quelqu’un ce n’est vraiment pas évident.

2) Où aimerais-tu passer tes prochaines vacances avec Florian et pourquoi cet endroit?

J’aimerais beaucoup partir au Japon, pour différentes raisons ; la première, pour passer du temps ensemble, ensuite pour voir la culture de ce pays, mais encore pour dépenser des sous et pour (sans oublier le plus important) la cuisine japonaise.

3) Peux-tu nous dire ce que Florian a fait de plus fou pour toi?

Hahahaha j’en rigole rien que d’y penser 😀  Ce n’est pas vraiment un truc de fou mais je savais pas quoi mettre d’autre mais j’adore ces moments-là…. J’apprécie beaucoup les batailles de coussins le dimanche matin, ce n’est pas vraiment fou mais lui l’es dans ces moments. 😉

4) Florian donne une image de lui comme étant quelqu’un de très sage, est-ce le cas aussi en privée ?

Sage ?? Pardon !?? 😉 Je ne dirais pas qu’il est sage, il est surtout très calme. Je ne sais pas trop quoi dire, sauf qu’il sait se lâcher quand il le faut!

5) Et qu’est-ce qui t’a séduit chez Florian?

Sa franchise, son honnêteté, son humour, sa joie de vivre et surtout déguisement 😉 (c’est une petite blague de ma part). Et oui Florian était déguisé en Lucky Luck le soir où nous nous sommes rencontrés.

6) On connait Florian et nous savons qu’il a beaucoup de qualités, mais selon toi, quelle est sa principale qualité?

Je dirais sa patience.

7) Et forcément, son principal défaut?

Trop de patience !! Mais il peux être  aussi borné sur certains points. 😉

8) Lorsque vous regardez un film romantique avec Florian à la télé, lui arrive-t-il de verser une larme ? 

Bah on ne regarde pas de films romantiques donc ça casse un peu la question mais quand on regarde un film, il pleure pas mais il dort. C’est tout de suite moins glamour, n’est-ce pas?

9) On imagine que Florian t’a déjà fait à manger, qu’a-t-il fait la dernière fois ? Était-ce bon ou as-tu un conseil à lui donner ?

Alors comme ça fait plus de 2mois qu’il m’a plus fait à manger, j’ai un peu de la peine à me rappeler et donc à répondre (pour sa défense, je suis à l’étranger, il ne fait pas la grève de la cuisine). Mais dans mes souvenir la plupart du temps c’était bon mais c’est parce que je l’ai aidé bien sûr. Non non il s’en sort très bien en cuisine.

10) Si Florian devait être un personnage de dessins-animés, qui serait-il et pourquoi ?

Je le vois assez bien dans le personnage de Jerry. Pour son petit côté espiègle et taquin mais qui reste drôle et bon-enfant.

Jerry_Mouse

Leave a Reply